Service d’Education et de Soins Spécialisés A Domicile du Cézallier

SESSAD Cézallier / 14 bis route du Mont Dore - 63122 St Genès-Champanelle / 04 73 87 40 65

SESSAD-CEZALLIER


Présentation

Le Service d’Education et de Soins Spécialisés à Domicile du Cézallier accompagne des jeunes de 0 à 20 ans présentant des déficiences intellectuelles avec troubles associés et/ou des déficiences du psychisme.

Il intervient sur le quart sud-ouest du département, entre l’A75 et la D89.

Pour chaque jeune, le SESSAD du Cézallier a pour objectif de :

  • Proposer des réponses de proximité adaptées aux besoins spécifiques de l’enfant ou du jeune
  • L’accompagner dans son environnement particulier (parents, entourage proche et social)
  • Etayer sa scolarisation
  • Travailler en réseaux

Selon les âges, l’action du SESSAD se déclinera selon les axes suivants :

  • Prise en charge précoce (0-6ans)
  • Conseil et accompagnement des familles et de l’entourage familier de l’enfant
  • Approfondissement du diagnostic
  • Aide au développement psychomoteur initial de l’enfant
  • Préparation des orientations collectives ultérieures
  • Soutien à la scolarisation
  • Acquisition de l’autonomie comportant l’ensemble des moyens médicaux, paramédicaux, psychosociaux, éducatifs et pédagogiques adaptés

Le SESSAD du CEZALLIER met en œuvre ses missions en privilégiant :

  • L’intervention individuelle : 75% de l’activité
  • L’intervention sur le lieu de vie et d’Évolution de l’enfant : crèche, École, domicile, camion SESSAD, lieu de socialisation
  • L’inscription dans un partenariat diversifié : acteurs de la scolarisation, secteurs de psychiatrie infanto-juvénile, services hospitaliers, protection maternelle et infantile, centre d’action médico-sociale précoce, centres médico-psychopédagogiques, professionnels libéraux…

Ces modalités permettent une mise en synergie des différents acteurs autour de l’enfant. Les regards croisés sont porteurs et l’enfant est alors pris en compte dans ses différentes composantes et non pas réduit à « ses incapacités ».


Historique

Le SESSAD du Cézallier est agréé par l’Arrêté préfectoral du 1er août 2000 à accompagner 15 jeunes de 0 à 20 ans, présentant des déficiences intellectuelles légères ou moyennes avec ou sans troubles associés.

  • 2000 : Arrêté préfectoral n° 2000/114 du 01 août 2000 pour la création de 15 places de service d’Éducation spéciale et de soins à domicile, pour accompagner 15 jeunes de 0 à 20 ans, présentant des déficiences intellectuelles légères ou moyennes et/ou des troubles associés de la personnalité et du développement.
  • 2005 : Arrêté préfectoral n° 05/02099 du 15 juin 2005 portant autorisation d’extension de 12 places, soit 27 places pour « des enfants et adolescents des deux sexes de 0 à 20 présentant des déficiences intellectuelles légères ou moyennes et/ou des troubles associés de la personnalité et du développement ».
  • 2007 : Arrêté n°07/03949 du 23 août 2007 portant sur une extension de 8 places, soit 35 places pour « des enfants et des adolescents des deux sexes, âgés de 0 à 20 ans, présentant des déficiences intellectuelles légères et moyennes et/ou des troubles associés de la personnalité et du développement ».
  • 2009 : Arrêté de la préfecture du Puy-de-Dôme n°09/03175, en date du 26 novembre 2009, portant extension de 10 places, soit un effectif total de 45 places pour « des enfants et des adolescents des deux sexes, âgés de 0 à 20 ans, présentant des déficiences légères ou moyennes et/ou des troubles associés de la personnalité et du développement ».
  • 2015 : Modification de l’agrément dans le cadre de la campagne de l’ARS : « Déficiences intellectuelles avec troubles associés et/ou déficiences du psychisme ».


Projet Individualisé d'Accompagnement

Pour chaque enfant, un projet individualisé d’accompagnement est mis en place pour répondre à ses besoins.

Ce projet, dans une démarche de co-construction avec les parents et l’enfant :

  • Repose sur une évaluation des ressources et des besoins des enfants accompagnés
  • Garantit la prise en compte de la singularité de leurs besoins et de leurs difficultés
  • Définit essentiellement des axes de travail et des moyens à mobilisera Les moyens de réalisation relavent des possibilités dont est pourvu le SESSAD, mais ils peuvent être Également mobilisés auprès de partenaires extérieurs et dans l’environnement de la personne accompagnée.
  • A pour objectif de rechercher la participation de l’enfant et de ses parents à son élaboration et à sa mise en œuvre
  • Permet une complémentarité entre les interventions des différents professionnels


Registres d’intervention des professionnels

Les professionnels, suite à une rencontre avec l’enfant et sa famille, proposent des axes de travail individualisé pour accompagner l’enfant ou le jeune au quotidien.

Différents registres existent en fonction du professionnel qui intervient :

Le Registre éducatif :

L’éducatrice observe l’enfant dans l’expression de son jeu, de son agir, de ses diverses compétences au regard de son développement global, ce qui va permettre la mise en avant, le repérage du/des besoin(s) spécifique(s) de celui-ci.

Ces observations ne sont pas codifiées, formalisées ; elles s’effectuent dans le cadre d’activités spontanées ou dirigées. Elles permettent d’appréhender les compétences et difficultés de l’enfant.

Les observations sont regroupées en différents items et aboutissent à la construction d’une grille d’évaluation.

Cette grille est un outil d’évaluation commun aux éducatrices.

Différents items d’observation construisent cette grille, les sous-items divergent selon la tranche d’âge concernée (de la naissance à 20 ans) :

  • Besoins psychoaffectifs
  • Besoins d’affirmation et de confiance
  • Besoin de grandir et d’indépendance
  • Besoins psycho-sociaux
  • Besoins cognitifs
  • Besoins instrumentaux

Ces temps d’observation et d’élaboration donnent lieu à des propositions d’axes de travail.

Le Registre social :

L’évaluation des besoins dans le champ social est davantage ciblée sur la famille de l’enfant que sur l’enfant lui-même.

Evaluation des besoins et observations :

  • Dans le cadre d’une rencontre avec la famille, des entretiens, possibles à domicile, permettent une analyse du contexte familial, social ou économique.
  • A partir de cette écoute et de cette analyse des besoins, l’assistante sociale est une personne ressource pour la famille pour tout ce qui est :
  • Lié au handicap
  • Lié à l’information sur la législation
  • Lié aux démarches administratives en accompagnement direct ou gràce à une mise en lien avec les acteurs de proximité existants (Service Sociaux de Secteur) : éléments sociaux des dossiers MDPH, CDAPH, autres démarches (CAF, logement, services bancaires)
  • Lié aux informations sur les vacances et les loisirs

Principes d’intervention :

  • Recherche de l’accord et de l’adhésion de la famille préalable à toute démarche la concernant
  • Respect du secret professionnel

Le Registre médical :

  • Constitution et tenue du dossier médical.
  • Lien entre le SESSAD et les acteurs médicaux de l’enfant, recherche d’échanges privilégiés avec les médecins de confiance de la famille.
  • Eclairage médical sur la pathologie de l’enfant à la disposition des familles et de l’équipe.
  • Consultation médicale annuelle systématique de l’enfant en présence de ses parents par les deux médecins.
  • Possibilité pour les parents de solliciter un rendez-vous avec les médecins à tout moment du suivi.

La neuro pédiatre :

Lors de la consultation annuelle, prise en compte des éléments médicaux somatiques de l’enfant :

Santé, croissance, vaccinations,éléments d’ordre neurosensoriels C’est aussi l’occasion d’appréhender la question de l’étiologie des troubles de l’enfant, d’en informer les parents et de les orienter vers les équipes compétentes.

Ce sera, pour certains, les premières recherches étiologiques, pour d’autres l’occasion de bénéficier des dernières avancées techniques.

La pédopsychiatre :

La visite annuelle permet de recueillir le récit des parents sur les troubles de leur enfant et d’identifier d’éventuels troubles psychopathologiques associés.

Lorsque la situation le requiert, il peut être proposé à la famille ou à l’enfant des consultations ponctuelles ou régulières s’intégrant dans le projet de suivi de l’enfant. Ces entretiens peuvent être conjoints avec une autre professionnelle de l’équipe. La pédopsychiatre reste l’interlocutrice privilégiée des équipes de psychiatrie infanto-juvénile institutionnelles ou des collègues libéraux, que ce soit des professionnels ayant eu en charge l’enfant précédemment ou de façon concomitante ou bien que leur avis soit nécessaire en cours de suivi (consultation, hospitalisation).

Le Registre psychologique :

Chaque psychologue intervient en faisant référence à des techniques particulières qui sont expliquées à la famille.

Evaluation par le biais d’outils psychométriques et/ou analyse clinique (entretien directif ou semi-directif avec l’enfant).

Rédaction du bilan psychologique.

Le Registre de la psychomotricité et de l’orthophonie :

Chaque professionnel utilise un protocole adapté à l’enfant. Dans certains cas, l’observation de l’activité spontanée est privilégiée.

L’évaluation de l’enfant est faite en fonction de :

  • Son comportement
  • Son âge
  • Sa coopération
  • Sa participation
  • Sa fatigabilité


Relations avec les jeunes accompagnés et leurs familles

La mise en œuvre des modalités d’accompagnement du service se construit selon les procédures suivantes :

Première rencontre :

Lorsque le service reçoit une notification de la CDAPH, un courrier est envoyé aux parents du jeune concerné leur demandant de prendre rendez-vous avec la direction pour une information sur les missions et le fonctionnement du SESSAD.

Cette rencontre peut avoir lieu préalablement à une orientation, à la demande de partenaires, afin d’Éclairer le choix ultérieur des parents.

Il importe de prendre le temps d’accueillir ces parents, de les Écouter, de recueillir leurs questionnements, leurs attentes, leurs inquiétudes et leurs incertitudes. C’est souvent un temps chargé d’émotions, parfois leur premier contact avec le monde du handicap.

Lors de cette rencontre, il y a :

  • Une présentation et explication des missions et des limites du SESSAD
  • Une présentation du rôle des professionnels, des modalités de leurs interventions, des champs de leur action
  • Une explication des missions et des compétences du SESSAD et notamment des modalités d’élaboration et de mise en œuvre du projet individualisé d’accompagnement et de ses différentes étapes
  • D’autres informations : les dispositifs législatifs, administratifs

Deuxième rencontre :

Visite d’admission :

Les parents et l’enfant sont reçus dans nos locaux par les médecins et la psychologue qui interviendra auprès de l’enfant et de sa famille si besoin.

Cette réunion a pour objectif de recueillir les éléments d’anamnèse médicaux et familiaux ainsi que les attentes des parents. Elle permet également une première évaluation des besoins de l’enfant, évaluation qui déterminera la mise en œuvre des bilans et observations par les membres de l’équipe pluridisciplinaire.

Troisième rencontre :

Les membres de l’équipe concernés par les besoins de l’enfant préalablement repérés, ainsi que la directrice, la psychologue et l’assistante sociale participent à cette rencontre.
Ce temps partagé permet à chacun de se présenter, d’expliquer à l’enfant et à ses parents en quoi va consister la mise en œuvre de l’accompagnement.
Au début de l’accompagnement, les documents suivants sont remis aux parents :

  • Document individuel de prise en charge
  • Règlement de fonctionnement du service
  • Charte des droits et liberté de la personne accompagnée
  • Livret d’accueil et plaquette du service

Démarrage du pré-projet :
Observations et bilans sur une période de trois mois, basés sur les informations contenues dans le dossier d’orientation et recueillies lors de la visite d’admission.

Réunion de co-construction du projet individualisé d’accompagnement :
Elle a lieu en présence des deux parents, de l’enfant, des médecins, de l’assistante sociale, de la directrice et des professionnels concernés par l’accompagnement de l’enfant.
Il s’agit de « promouvoir la place des parents » dans le projet individualisé d’accompagnement SESSAD de leur enfant.

  • Associer les parents à l’élaboration du projet d’accompagnement de l’enfant : co-construire dans le cadre d’un « contrat-projet »
  • Soutenir l’expression de la fonction parentale pour une famille ayant un enfant en situation de handicap
  • Prendre en compte la famille : sa compétence, son vécu, ses observations quotidiennes (compétences et besoins de l’enfant, comportement)
  • Restituer les Eléments du bilan et Échanger avec les parents et l’enfant
  • Faire la synthase des Eléments (familiaux et professionnels) avec accord sur les termes utilisés

A l’issue de la réunion de co-construction du projet individualisé d’accompagnement, la directrice rédige le projet synthétique et l’envoie aux parents, en deux exemplaires signés. Ces derniers font retour d’un exemplaire, complété si nécessaire et signé.


Mise en oeuvre du projet

Les interventions s’effectuent sur les lieux de vie naturels de l’enfant (famille, école, lieux de socialisation).

Une Convention d’Accompagnement SESSAD, sous forme de trombinoscope, est signée entre la famille, l’école et le service. Tout changement fera l’objet d’un avenant. Cette convention est signée en trois exemplaires et un exemplaire est remis à chacun des intéressés.

Elle vient marquer le partenariat et la place de chacun, réuni par l’intérèt de l’enfant.

Sur le trombinoscope figurent le nom et la photo des intervenants, ainsi que les jours, lieux et heures d’intervention.

Le projet individualisé d’accompagnement est actualisé, au minimum, chaque année lors d’une réunion de suivi de projet.

A échéance de la date de fin d’orientation a lieu une réunion appelée « évaluation de l’accompagnement SESSAD en vue d’une éventuelle reconduction ». Nous y retrouvons les parents, l’enfant concerné, le référent scolaire, un représentant du lieu de scolarisation, les membres de l’équipe concernés, des partenaires extèrieurs si besoin (orthophoniste en libéral).

Tout au long de l’accompagnement SESSAD, les parents sont régulièrement rencontrés par les membres de l’équipe. Ils peuvent aussi être demandeurs de temps d’échange.

Actualités


Archives


Archives 2020

Archives 2019

Archives 2018